Color

Rechercher un artisan
Toutes les news
Quand le jardin se met au vert

Avec les entreprises Aqua-Z, Pottu & Seitz, Bréasson Paysage Sàrl référencées sur Renov’Up, et Me Christian Petermann, avocat
spécialiste FSA en droit de la construction et de l’immobilier.


La venue du mois de mars signe le doux réveil des jardins endormis. A l’approche du printemps, il est temps de tailler, d’ensemencer,
de scarifier, de contrôler l’arrosage automatique... mais attention, toujours dans les règles de l’art et en accord avec la
loi. Voici quelques rappels simples et pratiques, dispensés par des professionnels.

Certains propriétaires avertis ont plaisir à prendre soin personnellement de leur jardin; d’autres, plus pressés ou moins au fait, font appel à des professionnels. Dans tous les cas, rappelle Me Petermann, «l’utilisation d’outillage de jardin produisant des nuisances sonores (tondeuse, taille-haie, scarificateur mécanique, scie et perceuse électriques, tronçonneuse) est généralement interdite la semaine entre 22h00 et 7h00, soumise à des restrictions le samedi, et de façon générale interdite le dimanche». Le juriste précise: «Les règlements de copropriété peuvent également limiter la tonte du gazon et les travaux de jardinage (pas de tonte après 19h00 en semaine, ni avant 10h00 le samedi)».

Economiser l’eau en adoptant des solutions simples et sur mesure

«Mes clients sont de plus en plus attentifs au gaspillage d’eau», constate Kevin Blondin, d’Aqua-Z SA, spécialiste en systèmes d’arrosage automatique. «Pour qu’elle soit efficiente et économique, une bonne installation doit s’adapter à la configuration du jardin, au type de végétaux, et doit prendre en compte les zones d’ombres et celles ensoleillées». Notez qu’un bon paillage permet de maintenir l’humidité du sol et de réduire les apports en eau. L’arrosage automatique, désormais contrôlable à distance, et les sondes qui stoppent le mécanisme en cas de pluie ou de vent permettent un arrosage responsable et intelligent. Les plantes de terrasses et balcons souffrent deux fois plus du soleil, les systèmes de goutte-à-goutte ou de micro-jets efficaces et discrets sont, là aussi, conseillés.

Jardiner et préserver l’écosystème

 Les tailles de haies, arbres et arbustes, sont en général pratiquées dès les mois de marsavril, «sauf pour les espèces à fleurs tels que le cognassier du Japon, le groseillier à fleurs ou encore le chimonanthus praecox, afin de préserver leur floraison débutante», précise Guillaume Bréasson. Là encore, la loi est claire: «Les plantations et tailles de haies non protégées doivent respecter les distances et hauteur minimum et maximum fixées par la législation cantonale et la règlementation communale. Renseignez-vous auprès de votre commune de domicile», conseille Me Petermann. «Les arbres et haies bordières doivent, dans tous les cas, être taillés de sorte à ne pas masquer les panneaux de signalisation routière, ni gêner les piétons et l’utilisation des voies publiques».

A savoir: pendant la période hivernale, précise Alain Richner, de Pottu & Seitz, les jeunes plantations (conifères ou persistants), qui respirent et transpirent, peuvent manquer d’eau et souffrir de sécheresse. Il conseille donc de les contrôler à la sortie de l’hiver pendant les trois premières années de leur vie.

Avant le débourrement qui marque l’apparition des bourgeons, «on applique un traitement organique pour lutter contre les nuisibles qui ont pondu dans l’écorce des arbres, principalement les fruitiers», préconisent les jardiniers. Dès le début du printemps, on peut commencer les scarifications – une machine enlève le feutre et la mousse sur le gazon - et apporter de l’engrais - de préférence écologique - qui aide l’herbe à pousser et empêchera la mousse de s’étendre (important surtout sur les zones situées au nord). Pour éviter les traitements chimiques de désherbage dans les massifs, Alain Richner préconise d’apposer un feutre biodégradable garni d’un paillage de copeaux au choix. Halte aux produits polluants, néfastes pour l’écosystème! Sur les graviers par exemple, le désherbage se pratique au brûleur à gaz ou à l’eau chaude.

Envie d’une cabane ou d’une extension de type véranda? Christian Petermann rappelle à ce sujet qu’une construction durablement liée au sol est une installation (au sens de l’art. 22 LAT), qui requiert une autorisation de construire (garage, cabane de jardin, serre, piscine fixe, certains spas, terrasse, véranda, etc.)».

Arrosage automatique en Suisse